mercredi 4 janvier 2017

Galette des rois, brioche, origine, jeux et traditions de l'Epiphanie

La fête des rois, l'Epiphanie est l'une des plus anciennes fête chrétienne. Découvrez l'origine du gâteau des Rois, ses coutumes, ses jeux à faire avec les enfants, autour d'une galette, d'une brioche et des recettes de terroir et du monde.

 

Epiphanie, traditions, tirer les rois, qui sera la Reine ? Qui sera le Roi ? quelles coutumes ? anoir de la Boirie

 

Quand fêter l'Epiphanie ?

L'Épiphanie aura lieu le samedi 6 janvier 2017 d'un point de vue religieux. Toutefois, en France, il est de coutume de la fêter le premier dimanche suivant le jour de l'An, soit en 2017 le dimanche 8 janvier. Épiphanie signifie manifestation en grec, elle est une des cinq fêtes principales de la religion chrétienne et l'une des plus anciennes.






Procession des rois mages à Aix en Provence
L'Épiphanie, Fête des Rois, une fête religieuse commémorative
  • l'adoration des Rois Mages pour Jésus, sa reconnaissance en tant que Messie,
  • le baptême de Jésus-Christ,
  • et son premier miracle aux noces de Cana, lorsqu'il changea l'eau en vin.
La veille ou le jour même, la fête des Rois (Épiphanie) est traditionnellement célébrée par un festin de famille.



L'origine de la fête des Rois, l'Épiphanie

On pense que l'origine de cette fête des Rois remonte aux Saturnales de Rome et à la fête de Janus et de Strenia. Durant les Saturnales, les fèves étaient utilisées pour tirer au sort le roi du festin. Cette fête avait lieu fin décembre, début janvier.


Gâteaux des Rois et fèves au XIXe siècle, tirer les rois, toute une tradition

Parmi les différents desserts, un gâteau spécial était confectionné pour le banquet donné la veille de l'Épiphanie. Cette pâtisserie, économique, était généralement un gâteau feuilleté, composé de farine, de beurre et parfois de quelques oeufs.

Ce gâteau contenait une fève, comme de nos jours. Le convive dont la part comportait une fève était acclamé Roi. Lorsque le « Roi » buvait, les invités criaient: « le roi boit!... Vive le roi!.. » Celui ou celle qui s'abstenait de crier avait un gage, un châtiment qui consistait à se faire barbouiller le visage de noir (voir plus loin dans le texte, le verset du fou). Une part du gâteau devait être réservée pour l'enfant-Jésus et pour la Vierge, une part que l'on donnait aux pauvres (nommée aussi la part des pauvres).

Selon la coutume, c'était le plus jeune des enfants qui distribuait les parts de la galette des Rois. Parfois l'enfant était placé sous la table et indiquait à qui la part devait revenir.
En Belgique, à la même époque, était organisée un genre de tombola tirant au sort le roi et les charges incombant à la cour, notamment celle du fou.



Recettes de gâteaux des Rois, brioches ou galettes des Rois de terroir et dans le monde



En France, on retrouve souvent la galette des Rois de style Pithiviers  (pâte feuilletée et frangipane) et les brioches des rois, bien qu'elle ne cesse  de faire l'objet de nombreuses créations culinaires. Découvrez deux versions de la galette des rois feuilletée, l'une à la frangipane de noisettes et chocolat, l'autre à la frangipane de noix de coco et Rhum.

Repas de la fête des rois au Pays Bas, le roi boit
Gabriel Metsu


Alors qu'en Amérique on déguste le Twelfth Night Cake, le king cake ou  l'Epiphany cake, en Espagne on se délecte du Roscón de Reyes, qui devient le  Bolo Rei au Portugal et le Rosca de Reyes en Argentine. En Italie, c'est la torta Befana, en référence à la célèbre gentille sorcière, ce gâteau est fourré d'une crème à Saint-Honoré ou chiboutz.
A Malte, on dégustera pour les Trois Rois les fameux anneaux de miel aux épices.




Twelfth Night Cake de Louisiane
et son bébé

 

 

La fête des Rois du XIIe au XVIIIe siècle

Au XVIIe siècle la fête des Rois dégénéra en orgies. Les prêtres de Saint-Sulpice firent même interdire les gâteaux de l'Épiphanie.

Dans certaines corporations, le roi tiré au sort grâce à la fève le restait durant toute l'année.

La fête des Rois fut conservée jusqu'à la révolution, où elle fut remplacée pour un temps, par la fête des sans culottes à partir de 1793. Par la suite, elle fut rétablie par Napoléon.


Les jeux de saynètes pour la fête des Rois en Artois


Seize personnages représentés en rouge sur une lithographie étaient associés à des rôles et des vers. Ces personnages étaient tirés au sort par les personnes présentes. Chacun jouait alors le rôle du personnage qu'il avait tiré et chantait sa strophe sur l'air « J'ai du mirliton ».

Exemple de verset du personnage le Fou :

Quand le Roi commence à boire,
Si quelqu'un disait le mot,

Sa face serait plus noire
Que le cul de notre pot.

Enfants et lanternes, chars fleuris ou enflammés pour la fête des Rois



En Normandie, la veillée des Rois, les enfants se promenaient en chantant dans les rues munis de lanternes de papier huilé, suspendues à une baguette d'osier. Cette lanterne représentait l'étoile guidant les Rois Mages.


Dans d'autres régions, comme au Pertuis, la fête était célébrée par un char rempli de fleurs ou de torches enflammées, traversant au son des tambours et de la musique la ville.


Cette fête est encore à l'heure actuelle, une occasion de se réunir en famille, comme autrefois, pour tirer les rois.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés