mardi 26 novembre 2013

Recette de chocolat chaud aromatisé à la vanille et à la cannelle

Agissant autrefois comme remèdes de grand-mère: le chocolat était classé fortifiant. Préparer un délicieux chocolat chaud gourmand aux épices:  le wakaka des Indes.



rosevita

 

Les chocolats de santé

Mis à la mode en France par Anne d’Autriche sous le règne de Louis XIII, il devient un produit de santé sous l’influence d’un chocolatier-apothicaire, Sulpice Debauve. Ce fournisseur attitré du roi Louis XVIII, puis de Charles X, est l’inventeur du chocolat analeptique, préparé au salep de Perse.
A propos de ce chocolat de santé, on peut lire, à cette époque dans Le Figaro : "Le chocolat n'était en France, il y a trente ans, que le déjeuner des vieillards; il est du Chocolat analeptique au salep de Perse de l'invention de M. Debauve; il est tout à la fois léger et nutritif; il convient aux constitutions faibles, aux poitrines délicates, aux personnes attaquées de maladies chroniques et d'affections nerveuses de l'estomac".

Chocolat chaud vanille cannelle, recette ancienne, le wakaka des Indes 

Un mélange préparé à l'avance, conservé dans une boite hermétique. 
Ingrédients du mélange cacao:
  • 120 g de cacao torréfié et pulvérisé de qualité
  • 15 g de cannelle en poudre
  • 320 g de sucre
  • 4 g de vanille
  • lait (selon le nombre de tasses)
Préparation :

Incorporez le cacao à la vanille et mélangez avec le sucre et la cannelle.
Mettez une cuillère à soupe dans du lait chaud, faire bouillir quelques minutes.

Nota : à l’origine certaines recettes indiquaient la présence d’ambre gris en poudre.

Propriétés de la préparation chocolatée le wakaka des Indes


 Le "wakaka" des Indes est cité dans un ouvrage (de 1840) traitant des moyens pour remédier à la stérilité de l’homme et de la femme. Cette recette est inscrite comme préparation employée pour combattre la stérilité.



Sources :

V. Mondat, De la stérilité de l'homme et de la femme et des moyens d'y remédier, L. Castel, (Montpellier), 1840
A. Mangin, Le cacao et le chocolat..., Guillaumin (Paris) 1860

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés